Affrontements à Ghardaia: La situation risque de balancer vers l’irréparable selon la LADDH

18 janvier 2014 23:11
Rassemblement de solidarité avec les mozabites à Tizi-Ouzou. Photo: Said Choukache/DNK

Rassemblement de solidarité avec les mozabites à Tizi-Ouzou. Photo: Said Choukache/DNK

DNKabylie.com : « Les affrontements se poursuivent à Ghardaïa de façon dangereuse et la situation risque de balancer vers l’irréparable», indique aujourd’hui la Ligue Algérienne pour la défense des Droits de l’Homme, aile Salah Debouz, dans un communiqué rendu public.

 

La LADDH a dépêché une délégation « de haut niveau » à Ghardaia le 8/1/2014, et a effectué des contacts avec les représentants de la population des deux côtés, indique la LADDH.

 

Selon la ligue « Il a été établi que les autorités sécuritaires et politiques du pays ne maitrisent pas la situation, pire nous avons le sentiment qu’à chaque fois qu’elles interviennent cela ne fait qu’aggraver la situation. »

« De plus des citoyens de Ghardaïa pointent un doigt accusateur vers les services de sécurité qui, par leur comportement, ont enflammées la situation. Les photos et vidéos montrent l’implication d’un grand nombre de policiers dans l’agression des citoyens par des jets de pierres et de cocktail Molotov ou en train d’aider des bandes de «Baltagias » au lieu de protéger les biens et les personnes. », Ajoute la LADDH.
Pour la LADDH « même si des stratégies de bandes organisées sont à l’œuvre.», la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme a réfuté « la généralisation à des communautés entières de comportements individuels car cela s’apparente au racisme, comportement que la LADDH condamne. »

 

La LADDH a soulevé «la nécessité d’une enquête sérieuse pour déterminer les responsables » afin d’ « engager des poursuites pénales contre les auteurs de ces violences ». La ligue  a conclut son communiqué avec un appel aux habitants de Ghardaïa « à œuvrer au retour de calme » et « aux autorités politiques et sécuritaires à être à l’écoute des vrais représentants de la population et de se comporter avec sagesse et dans le cadre des institutions de la république et en toute légalité.»
Madjid Serrah

Tags:

Commentaires